Facebook Twitter Linked in

  • Achat, transport, stockage, conditionnement...

    L'importance de l'énergie dans les charges d’exploitations agricoles



Agriculture

L’énergie directe consommée par le secteur agricole symbolise environ 2,5% de la consommation d’énergie finale de la France. Ce chiffre double pour les énergies indirectes. Parmi les formes d’énergie utilisées dans l’agriculture française (ENRt et déchets, électricité, gaz, charbon et pétrole), il se révèle une forte dépendance à l’or noir - pétrole à 75% dans la consommation d’énergie finale de 1970 – 2010 (sources S0eS, chiffres clés de l’énergie 2011).

La place de l'énergie dans le secteur agricole :

  • L’énergie représente un poids grandissant dans les charges de production des exploitations agricole en France;
  • Le secteur de l’énergie se trouve actuellement au centre des débats entre les biocarburants le secteur alimentaire et la production des biocarburants dans le monde ;
  • En France le secteur agricole produit environ 21 % des émissions de Gaz à effet de serre (CITEPA, 2009) ;
  • Selon les estimations de la méthode Climagri, ADEME, 2010), la consommation « ferme France » en 2006 a été de l’ordre de  11 Mtep dans les proportions ci-après : Energie directe : Fioul (31,3%), électricité (10,8%), gaz naturel (8,1%) ; Energie indirecte : fertilisants (32%), matériel (7,6%), aliments (6,8%), produits phytosanitaires (3,3%).   

La consommation des énergies indirectes en agriculture est aussi importante que celle des énergies directes ; il peut s’agir de :

  • l’achat des aliments et fourrages: énergie fossile servant à la production des matières premières, à la production des aliments composés et pour le transport ;
  • la production, conditionnement, transport  des fertilisants ou engrais minéraux ;
  • la consommation de l’énergie fossile utilisée pour le stockage et le transport des engrais organiques importés ;
  • la fabrication et du transport des produits phytosanitaires et des semences ;
  • la construction des bâtiments (animaux, stockage…) et de la fabrication et transport  des matériels (tracteurs, outils…) ;
  • la fabrication et du transport des divers intrants agricoles : plastiques, bâches, produits vétérinaires et phytosanitaires, production de l’eau potable et conservateurs d’ensilage.


De ce qui précède, la question fondamentale est celle de savoir quel sera l’avenir énergétique du secteur agricole dans les territoires français? Les avis, les hypothèses et les scénarios sont très divergents. Néanmoins, il en ressort un consensus, la sobriété et l’efficacité sont nécessaires aujourd’hui et les seront encore demain. Evidemment les Energies renouvelables sont et seront au cœur de l'approvisionnement énergétique de demain, et l'agriculture continuera à assumer un rôle majeur de  dans leur production.


Annuaire des Projets
Déposez votre Projet



Recevez la Newsletter E5T
en vous inscrivant ici :



Social - Derniers Tweets

Social - Derniers Posts

...